Innovation technologique à l’ICB

Soucieux d’améliorer continuellement la qualité des soins délivrés au patient, l’Institut de Cancérologie de Bourgogne s’est doté en octobre 2018 d’un scanner de dernière génération dédié à la radiothérapie sur son site de Dijon.
Le scanner dosimétrique, dit de préparation à la radiothérapie, permet de localiser très précisément la zone anatomique à irradier, ce en quoi c’est une phase essentielle à la bonne préparation du traitement. Les images issues du scanner seront étudiées conjointement par le radiothérapeute et l’équipe de physique médicale de façon à délimiter au mieux les organes à traiter et ceux qu’il faut épargner (lien vers notre page internet).
Cette dernière génération d’appareil permet de nombreuses avancées. En premier lieu, il permet d’obtenir des séries d’images synchronisées au cycle respiratoire, en tenant compte de façon très précise des mouvements induits par la respiration sur la lésion (cas des tumeurs thoraciques ou abdominales). Ceci a l’avantage de permettre une diminution des marges de sécurité autour de la tumeur (et donc du volume traité) grâce à un meilleur suivi de la lésion en fonction des mouvements liés à la respiration. Le traitement est donc encore plus finement localisé.
Cet appareil est également doté d’un algorithme de correction d’artefact. En effet certains patients sont porteurs de corps métalliques (prothèses dentaires, pacemaker, prothèse de hanche ou autre matériel chirurgical…) qui vont venir dégrader considérablement la qualité de l’image et donc impacter la préparation du traitement. Cet algorithme permet une reconstitution d’image de très haute résolution de l’anatomie du patient et améliore considérablement la préparation de son traitement tant par le médecin que par le physicien médical.
Enfin on retiendra une acquisition beaucoup plus rapide des images, ce qui permet de diminuer le temps de réalisation de l’examen pour le patient et également une réduction de la dose d’irradiation au cours de celui-ci.

 

scanner siemens